OBJECTIF

Il s'agit d'un cuisinier(ère) hautement qualifié maîtrisant les techniques professionnelles du métier de cuisinier en restauration. Il/Elle est capable d'accompagner l'évolution de son activité et de posséder une vue prospective de son métier.
Il/Elle exerce son activité dans le secteur de la restauration privilégiant les produits bruts et frais, les savoir-faire culinaires, la créativité et une alimentation équilibrée.
Il/Elle peut diriger un ou plusieurs commis.

.

Admission

  • Avoir entre 15 et 30 ans (pas de critère d’âge pour les travailleurs handicapés)
  • Être titulaire du CAP cuisinier

Durée & Rythme

  • 2 ans

  • 1 semaine en centre de formation / 3 semaines en entreprise

Validation

BP, Brevet Professionnel, diplôme de niveau BAC (niveau 4)

Lieu de formation

3 rue des Minimes

02000 LAON

  • Être organisé(e)
  • Avoir le sens du management
  • Avoir une bonne maitrise de soi
  • Être attentif(ve)
  • Être dynamique
  • Être créatif(ve)
  • Chef(fe) de cuisine
  • Chef(fe) de partie en restaurant
  • Chef(fe) de partie en collectivité
  • Chef(fe) de partie en traiteur
  • Évaluation par bloc de compétences
  • Présentation orale d’un projet professionnel, dossier professionnel
  • Évaluation par le tuteur d’entreprise

Conception et organisation de prestations de restauration
Le candidat analyse des documents professionnels mis en oeuvre dans le cadre d’une prestation de cuisine, conçoit et organise la prestation.

Préparations et productions de cuisine
Le candidat réalise la prestation de cuisine qu’il a planifiée et organisée en fonction des consignes du cahier des charges.
Le candidat est aidé d’un commis.

Gestion de l’activité de restauration
Préparation d’un dossier présentant le projet professionnel.
Présentation orale.
La présentation se poursuit par un questionnement du candidat. Le projet professionnel, matérialisé par un dossier de 4 à 8 pages (hors annexes), élaboré à l’aide de l’outil informatique, porte sur la compétence « gérer son parcours professionnel »
ou «reprendre ou créer une entreprise ».

Langue vivante étrangère
Cette épreuve est une épreuve orale.
Les compétences évaluées sont l’expression orale en continu, l’interaction orale et la compréhension de l’écrit.

Arts appliqués à la profession
Le candidat réalise une proposition graphique, en cohérence avec le domaine de la restauration.

Expression française et ouverture sur le monde
À partir d’un dossier constitué de plusieurs documents (textes, images, graphiques, cartes, tableaux de données numériques)
et traitant d’un sujet d’actualité, le candidat répondra de façon rédigée ou analytique à des questions et élaborera graphique,
carte, croquis ou tableau de données numériques.

Épreuve facultative de langue vivante étrangère
La langue choisie au titre de cette épreuve doit être différente de celle choisie au titre de l’épreuve obligatoire de langue vivante étrangère.